feuChoix des bibliothécaires - janvier 2019

 Il se dégage du roman de Fabrice Chillet une douce musique de nostalgie :
« Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés …»*
C’est la musique des amitiés premières, celle de la jeunesse et des promesses d’avenir.
À vouloir suivre le narrateur dans Rouen, on reconnait chaque rue empruntée, chaque quartier traversé. On n’est pas trop certain que le souvenir soit lumineux, et heureux, mais assurément les réminiscences sont fortes et surtout porteuses d’interrogations. Qu’est ce qui fait que la vie est à la hauteur de nos aspirations ? Quels ont été les écueils qui nous ont déviés du chemin espéré ? Qu’avons-nous compris de nos lâchetés et renoncements ?
Fabrice Chillet, signe avec « Un Feu Eteint » un premier roman prometteur. La gravité du propos est portée par un cheminement étonnant, offrant un regard renouvelé sur la ville de Rouen, un roman qui nous force à porter un regard lucide sur nos existences et sur ce qui, malgré le temps qui court, peut encore les transcender.
*La complainte de Rutebeuf

Où le trouver ?